Ennéatype 6 : le Loyal

Celui qui veut être accepté

L’ennéagramme est un outil de psychologie qui s’intéresse aux motivations derrière nos comportements en répondant à la question «pourquoi je/il/elle agit comme ça ?». 

Il permet d’apprivoiser nos réactions, de comprendre et anticiper celles des autres.
Sa conviction ? Quel que soit le contexte socio-culturel, il n’existe que 9 types de personnalités, correspondant à neuf peurs humaines fondamentales. Chaque personnalité se construit autour de l’une de ces peurs, appelée “compulsion”.

Quelques rappels de vocabulaire : la force principale est la qualité que l’ennéatype apporte au monde. La tendance principale est l’émotion qui le tient sous son emprise, et sa compulsion est ce qu’il cherche à éviter.

Ennéatye 6 – Le loyal

Force principale : la loyauté
Tendance principale : la peur
Compulsion : la trahison
Ce qu’il veut : être en sécurité
Vertu : le courage

Construction du loyal

Comme les types 5 et 7, le petit 6 a manqué de cadre fiable ; il nourrit le besoin d’être rassuré et vit dans la peur du chaos, de l’inconnu. 

Enfant, il n’a pas compris les réactions de ses parents et s’est mit à percevoir le monde comme un endroit dangereux. Le monde, mais pas seulement : la particularité du 6 est qu’il considère une menace double, extérieure et intérieure. Extérieure : “le monde est dangereux”, intérieure : “je ne suis pas à la hauteur”

Pour se sentir en sécurité et contrer ce double danger, le loyal mise sur l’appartenance au groupe. “Seul, je ne peux pas, mais à plusieurs…” Bon petit élève, il adopte tous les codes du groupe auquel il souhaite appartenir, ce qui lui vaut le nom de “loyal”, et évite tout comportement déviant susceptible de le faire exclure de la communauté et donc perdre sa sécurité.

Vivre avec un loyal

Le six est sympathique, drôle et séducteur. Il vit à travers sa communauté, cherche toujours à y renforcer son appartenance ce qui en fait une personnalité polymorphe : un 6 peut être hippie ou néo-nazi, dans les deux cas, il est mû par la quête sécuritaire du groupe. Remarque que son nom, le “loyal” ne désigne pas forcément son caractère. C’est un excellent ami lorsque tout va bien, mais il n’en reste pas moins capable d’opérer les plus grands retournements de veste. L’amitié d’une vie ne vaut plus grand chose si elle menace son équilibre, soit son appartenance au groupe, quitte à le regretter et revenir plus tard. Une instabilité relationnelle ponctuée de doutes : peu confiant, le 6 cherche toujours des preuves d’une trahison imaginaire.

"Je n'ai aucune confiance en l'ennéagramme. La description du loyal me ressemble ? Peut-être. Mais je suis quand même sceptique."
Tous les loyaux
tout le temps

Mot-clé, mécanisme de défense, attention première et prise de décision d’un observateur

Pour comprendre la logique d’un type 6, il faut savoir que son mot-clé est “futur” : puisqu’il est prudent, assoiffé de sécurité, il anticipe constamment. C’est dans la lignée de son mécanisme de défense : la projection. Il attribue aux autres ses propres craintes, fantasmes et intentions. 

Qu’il soit ton collègue, ta moitié, l’un de tes parents ou un ami, quoi que vous fassiez, où que vous alliez, sache que son attention première se portera toujours sur ce qui menace sa sécurité, son intégration communautaire. Égal à lui-même, prendre une décision est compliqué puisqu’il ne peut analyser toutes les conséquences de son choix …mais une fois prise, il fonce tête baissée.

"L'ennéagramme ne t'enferme pas dans une case. Il te montre la case dans laquelle tu es déjà pour t'aider à en sortir."
Ian Cron
The road back to you

Évolution du loyal 

Chaque type évolue selon trois humeurs : bonne (intégration), neutre et mauvaise (régression). Dans les bonnes et mauvaises phases, il intègre les qualités ou défauts d’un autre type.

Quand il va bien, qu’il est au top de lui-même en phase d’intégration, le loyal s’affirme. Il a confiance en lui et dans les autres, dont il apprécie sincèrement la compagnie. Attachant, intéressant et agréable, impliqué et digne de confiance, il assimile les qualités du type 9 (médiateur).

En phase neutre, il est en pilote automatique : prudent. Il réfléchit au lieu d’agir et développe une tendance au pessimisme et à la procrastination. Pour se rassurer, il cherche l’approbation des membres du groupe, surtout des autorités qu’il admire. Son besoin de sécurité en fait un individu organisé, voire autoritaire.

Quand il va mal… Aie. Le loyal devient très dépendant de ceux en qui il croit, puisqu’il se sent inférieur à eux et se dévalorise constamment. Il réagit avec démesure et fait preuve d’une grande anxiété. Il assimile les défauts du type 3 (battant).

Marilyn Monroe & Woody Allen, deux personnalités loyales

 Si l’un de tes proches est loyal

…Tu as un ami qui saura s’adapter à tes attentes et fera le nécessaire pour te rejoindre dans tes idéaux. Mais attention : le loyal est méfiant. Il a besoin d’être rassuré souvent, tant verbalement qu’à travers tes actions. Le loyal attend beaucoup de toi, et d’un naturel rancunier, il craint d’être déçu et trahit. Très exclusif dans ses relations, il éprouvera toujours un peu de jalousie à l’idée d’introduire une tierce personne dans votre relation (ami, parent, collègue) ; le dialogue est de mise pour le rassurer et lui expliquer que chacun – donc lui – est différent, unique, irremplaçable.

Loyal, c’est pour toi

C’est le mot de la fin ! L’ennéagramme a un but très simple : nous aider à nous comprendre et nous apprivoiser. 

L’ennéagramme pointe quelques traits propres à ta personnalité de loyal : la question de la sécurité, du groupe. Le savoir te permet, au quotidien, de prendre du recul sur toi-même et une situation qui peut soit te mettre mal à l’aise, soit créer une gêne chez les autres. Il te permet de relativiser ce que tu es et ce que tu fais : tu es à la hauteur, tu n’as pas besoin d’appartenir à un groupe pour avoir de la valeur. Les gens qui t’entourent ne sont pas des béquilles pour t’aider à affronter la vie : ce sont des partenaires, des accompagnateurs, des compagnons. Ne laisse pas tes insécurités instaurer un rapport déséquilibré entre vous, intéressé ou utilitaire. Tu existes dans ton individualité, seul, tel que tu es, et les groupes que tu convoites sont composés d’autant d’individualités.

Show CommentsClose Comments

Leave a comment

© Copyright 2019-2020 - Psy&Co. Tous droits réservés.