Ennéatype 1 : le Perfectionniste

Celui qui veut bien faire

L’ennéagramme est un outil de psychologie qui s’intéresse aux motivations derrière nos comportements en répondant à la question «pourquoi je/il/elle agit comme ça ?». Il permet d’apprivoiser nos réactions, de comprendre et anticiper celles des autres.
Sa conviction ? Quel que soit le contexte socio-culturel, il n’existe que 9 types de personnalités, correspondant à neuf peurs humaines fondamentales. Chaque personnalité se construit autour de l’une de ces peurs, appelée “compulsion”.
Quelques rappels de vocabulaire : la force principale est la qualité que l’ennéatype apporte au monde. La tendance principale est l’émotion qui le tient sous son emprise, et sa compulsion est ce qu’il cherche à éviter.

Ennéatye 1 – Le perfectionniste

Force principale : la perfection
Tendance principale : la colère
Compulsion : la colère
Ce qu’il veut : être reconnu pour la qualité de ce qu’il fait
Vertu : la patience

Construction du perfectionniste 

Comme les types 8 et 9, le petit 1 a manqué de place pour exister ; il nourrit le besoin d’être accepté et vit dans la peur d’être négligé. 

Après un événement vécu comme une séparation, le perfectionniste s’est convaincu qu’il n’était pas à la hauteur de ce qu’on attendait de lui. Depuis, il rumine une forme de colère envers ce qui n’est pas “bien”, c’est-à-dire non-conforme aux attentes ; une colère qu’il vit extrêmement mal, en contradiction permanente, puisqu’elle est sa tendance (l’émotion qui le domine), mais aussi sa compulsion (ce qu’il fuit). Enfant, pour éviter d’être critiqué par les autres, le perfectionniste a choisi de prendre les devants systématiquement en se critiquant lui-même, de sorte qu’aujourd’hui, il s’est forgé un haut niveau d’exigence qu’il applique également aux autres. Conscient ou non, le perfectionniste trouve le monde mal fait, et les autres peu compétents. C’est pourquoi il cherche à perfectionner ce monde et son entourage ; il dépense beaucoup d’énergie à le faire. Guidé par la recherche du contrôle, la grande question de sa vie est “Comment ?”.

Vivre avec un perfectionniste

Vivre avec un 1 peut-être très agréable. C’est une personne sympa, organisée, fiable, intègre, ponctuelle, méthodique, …bref, tu as saisi l’idée. On peut se reposer sur lui, compter dessus. C’est un bon ami qui possède un sens aigu de la famille et des relations stables. 

Mais tout n’est pas si simple. 

S’il vise toujours la perfection, c’est que la médiocrité l’agace et qu’il craint de se mettre en colère. En faisant “tout bien”, il espère ainsi l’éviter. Mais, comme tu le sais bien – et lui aussi- la perfection n’existe pas, et l’ennéatype 1 souffre de ce cercle vicieux, où ce qui le met en colère est de ne pas réussir à l’éviter. Il a aussi une certaine gravité : la vie est quelque chose de sérieux et s’il ne fait rien de constructif, il a l’impression de perdre son temps. Il manque donc de souplesse envers les autres, quitte à être un peu radical : c’est blanc ou noir, jamais gris. Il en devient agaçant, cherche souvent à avoir raison, persuadé que « le diable est dans les détails”. Il corrige et montre l’exemple ; ça complique ses relations sociales.

"Ce n'est pas encore parfait. C'est parfaitement énervant."
Tous les perfectionnistes
tout le temps

Mot-clé, mécanisme de défense, attention première et prise de décision d’un perfectionniste

Pour comprendre la logique d’un type 1, il faut savoir que son mot-clé est « passé ». C ‘est ce passé qui fixe les normes présentes. Il s’en sert pour solutionner les problèmes ou planifier les choses. Ces normes sont très importantes pour lui, elles lui servent d’orientation. Ce qui est assez paradoxal, car pour s’en sortir dans ce monde imparfait, il a développé ce qu’on appelle une formation réactionnelle. En gros, il réagit à l’opposé de la norme. Un grand sourire quand il est en colère, par exemple. 

Qu’il soit ton collègue, ta moitié, l’un de tes parents ou un ami, quoi que vous fassiez, où que vous alliez, sache que son attention première se portera toujours sur ce qui est correct ou incorrect, c’est à dire conforme ou pas à ses propres critères (personnels et donc subjectifs, mais ne lui dis pas, car il est persuadé d’avoir raison et tu t’embarquerais dans une discussion sans fin.) Égal à lui-même, quand il prend une décision, il pense droiture, honnêteté, intégrité. Mais c’est toujours compliqué pour lui : comme il a une pensée binaire (c’est bien ou mal), il a toujours peur de faire le mauvais choix. 

"L'ennéagramme ne t'enferme pas dans une case. Il te montre la case dans laquelle tu es déjà pour t'aider à en sortir."
Ian Cron
The road back to you

Évolution d’un perfectionniste 

Chaque type évolue différemment selon trois humeurs : bonne (intégration), neutre et mauvaise (régression). Dans les bonnes et mauvaises phases, il intègre les qualités ou défauts d’un autre type.

Quand il va bien, qu’il est au top de lui-même en phase d’intégration, le perfectionniste est joyeux, zen et confiant. Ô bonheur ! Il se transforme en sage et devient tolérant, beaucoup plus réaliste, car il découvre toutes les couleurs de la vie, ses nuances, et parvient à accepter les opinions des autres. Il devient bienveillant, s’implique dans des idéaux élevés, et accepte que la perfection soit seulement “le mieux que l’on puisse faire” : il assimile les qualités du type 7 (l’épicurien)

En phase neutre, il est en pilote automatique : digne de confiance, productif, autodiscipliné et consciencieux. Le bémol, c’est qu’il passe beaucoup de temps à défendre ses opinions et coordonne les choses d’une main de fer : « il faut que », « tu dois », “non ce n’est pas comme ça, attends je te montre” ce qui agace. 

Quand il va mal… Aïe. Stressé, déprimé, ses mauvais travers font surface. Suffisant, intolérant, dogmatique, sévère… Bref, un perfectionniste déprimé se remarque très facilement. Il assimile les défauts du type 4 (romantique).

Mary Poppins et Margert Thatcher, deux personnalités perfectionnistes

 Si l’un de tes proches est perfectionniste

…Sa personnalité est simple, et complexe à la fois. Simple, car ses réactions sont assez faciles à anticiper. Quand tu as compris que pour le type 1, l’essentiel est de “bien faire”, tu sais plus ou moins où il va. Ce n’est pas une personnalité spontanée et impulsive, pas de grandes surprises là-dessus. Tu peux parfois être décontenancé face à lui ; si c’est l’un de tes frères, sœurs, cousin, cousine, tu éprouveras peut-être parfois de la jalousie ou de l’agacement : le modèle du perfectionniste est l’idéal de nos sociétés occidentales. Mais souviens toi que c’est une personnalité en grande bataille intérieure, pour qui rien n’est simple. Vivre selon des idéaux est très complexe. Tu as de la chance d’avoir une telle personne autour de toi : les perfectionnistes sont des êtres très enrichissants qui peuvent t’aider à devenir une meilleure version de toi-même. 

Perfectionniste, c’est pour toi

C’est le mot de la fin !

L’ennéagramme a un but très simple : nous aider à nous comprendre et nous apprivoiser. La question que tu te poses sûrement : “en quoi l’ennéagramme peut-il m’aider ?”   Simple ! 

L’ennéagramme pointe quelques traits propres à ta personnalité perfectionniste : l’exigence, les standards élevés, la peur de ne pas être à la hauteur. Le savoir te permet, au quotidien, de prendre du recul sur toi-même et une situation qui peut soit te mettre mal à l’aise, soit créer une gêne chez les autres. Il te permet de relativiser ce que tu es et ce que tu fais : non, ce n’est pas parfait, c’est une certitude…. Et tant mieux ! La perfection n’existe pas, ce qui est parfait ne peut plus évoluer ; c’est statique, figé dans le passé. C’est plus ou moins la définition de la mort. Tant qu’il y a de la vie, il y a évolution, et donc imperfection. Contente-toi de faire de ton mieux, et d’être en paix avec cette imperfection. L’ennéagramme te permet aussi de prendre du recul sur tes standards et te ramener à l’objectivité : ta norme n’est pas toujours celle des autres, ni vérité absolue. Autorise-toi, et autorise-leur, la souplesse, la légèreté…


Show CommentsClose Comments

Leave a comment

© Copyright 2019-2020 - Psy&Co. Tous droits réservés.